Selon le bulletin climatique mondial de janvier 2014 [1], émis par le National Climatic Data Center, la température moyenne de surface des continents de l’Hémisphère Sud  a battu un nouveau record pour un mois de janvier, en 135 années d’observations. Cette température est en hausse de 1,13°C par rapport à la valeur moyenne mesurée au 20ème siècle.

Alors que l’Australie est victime d’épisodes de canicule de plus en plus fréquents et intenses, les dirigeants actuels s’efforcent « d’abroger les outils de lutte contre le réchauffement, mis en place par le gouvernement précédent, dont l’emblématique taxe carbone. » [2]

Combien de temps encore, « des responsables politiques ignoreront les sciences qui ne correspondent pas à ce qu’ils attendent du monde ».[3]

Source : D. Delestre, Réseau Action Climat France




[1] State of the climate. Global Analysis. January 2014. National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA). National Climatic Data Center (NCDC) http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/global/2014/1

[2] L’Australie saborde ses outils de lutte contre le changement climatique. Collin Folliot. Le Monde. 15/11/2013

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/11/15/l-australie-saborde-ses-outils-de-lutte-contre-le-changement-climatiq_3514473_3244.html

[3] Loi de la nature. Stéphane Foucart. Le Monde. 23-24/02/2014.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/02/21/royaume-uni-loi-de-la-nature_4371416_3232.html